Charlie.

Tu sais je crois qu’on se souvient tous de ces quelques jours de janvier 2015. Les tweets qui affluent, les infos aussi. Les paroles de ma prof principale, ses larmes également. Les débats plutôt cons et aberrants de certaines personnes de mon lycée du style « ils l’avaient cherché ». On en parle du 13 Novembre dernier? Ces longues heures de cours à voguer entre infos et incertitude, ce documentaire sur Hara Kiri, ces longues minutes dans la salle d’étude où ma seule occupation était d’écrire dans ce carnet, que j’ai d’ailleurs retrouvé il y a peu. Le vendredi soir, j’étais rentrée chez ma grand-mère avec une amie, le réflexe de regarder la fin de l’assaut sur BFMTV. C’était fini. Une page l’était. Le  livre lui ne se finira jamais.

IMG_8428
Place de la République, 18 décembre 2015 

 

Tu sais j’ai toujours aimé écrire. Eux dessinaient. Aussi con que cela puisse paraître cette épreuve m’avait confortée dans le fait de m’orienter dans le milieu du journalisme. Ils ont voulu nous faire taire, au contraire, nous étions tous Charlie. Nous le sommes encore plus que jamais. Et demain encore, plus qu’aujourd’hui, nous serons toujours décidés à parler. A rire. A écrire.

Un an après.

   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *