Des livres et encore des livres.

Cela fait un bout de temps que je ne suis pas venu vous parler lecture par ici. Il est vrai que le temps me manquait cruellement et que ces derniers mois ce sont enchaînés à une vitesse folle. Je me suis remis récemment à lire de manière … compulsive comparé à ma vitesse de croisière habituelle, il faut le dire. Je crois que j’ai réapprivoisé le plaisir des mots et que je ne m’en porte pas plus mal. Ma carte bleue elle aura sans doute tendance à faire un peu la g****e ces prochaines semaines mais bon, on ne m’en voudra pas. C’est pour la bonne cause!

IMG_2089

Des coups de coeurs,  un flop, des livres assez connus en soit pour reprendre le fil de mes petits avis littéraires. On est parti?

IMG_2094

« Elle et Lui » de Marc Lévy. // Ce livre je l’avais repéré depuis sa sortie mais en incontestable adepte des format poche bien plus pratique à transporter (et bien moins cher!) j’ai du me résigner à attendre un peu avant d’en découvrir le fond. Faut dire que son histoire me parlait sensiblement. Marc Lévy et moi ça n’a jamais tellement collé, j’avais essayé de lire un ou deux de ses livres il y a quelques années sans jamais réussir à passer la ligne d’arrivée. Etonnement celui-ci m’a réconcilié avec l’auteur. Pas deçu du contenu, une histoire qui tient la route et tellement agréable à lire que j’ai il me semble fini ce livre en deux jours. 373 pages au compteur. Il plaira aux fleurs bleues, amour, amour et encore amuuuuur au rendez-vous. Au détour de Paris, principalement, s’il vous plait.

IMG_2093

« EnjoyMarie » de Marie Lopez. // Ah la daube! Non pardon hein mais franchement ce livre j’ai pas compris. Je fais pourtant parti des nanas qui suivent Marie depuis ses débuts sur Youtube, sa chaîne ne contenant alors que quelques vidéos. Je suis une grande assidue de ses vlogs, j’aime beaucoup ses vidéos mais franchement, quand on a pas une certaine plume on s’abstient de se lancer dans ce genre de défi. Un chapitre sur les boutons, un chapitre sur l’argent de poche et compagnie, arborant des titres de films ont elle-même parfois n’a jamais vu le contenu.  C’est bien mignon mais personnellement j’ai pas trouvé d’intéret à un tel récit. Je m’attendais à découvrir un peu ce qui se cachait derrière sa vie, ses vidéos, en découvrir plus sur la personne afin d’avoir un avis un peu plus approfondit. J’ai trouvé les chroniques d’une préado que soit dit en passant, ma petite cousine aurait très bien pu écrire tant le vocabulaire et les mots sont d’une banalité sans nom. Résultat j’ai mit des jours à le finir tant le truc était une corvée à lire. Comment peut-on en arriver à être dans les auteurs qui ont vendu le plus de livre cette année avec un tel truc? Grand mystère.

IMG_2092

« Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan. // Je ne saurais encore trop dire dans quel état m’a laissé ce livre. Ce livre que j’avais par ailleurs acheté complétement par hasard à Montparnasse, profitant d’un train en retard pour combler l’ennui. Je ne m’attendais sans doute pas à un ouvrage qui me bouleverse autant. Faut dire que cette histoire de famille un peu en bordel a fait éco à la mienne. Un fil conducteur à base de secrets de famille, de non dit, du fait que dans une famille les versions s’entremêlent et qu’il est alors très compliqué de comprendre ce qui s’est passé avant nous. Un livre qui parle également de bipolarté et de la complexité à gérer ce genre de trouble. Un livre vraiment poignant qui m’aura donné quelques idées, qu’hélas je n’exploiterai probablement jamais. Et la plume de Delphine de Vigan est tellement plaisante à lire. Elle sait faire des associations de mots qui rendent n’importe quel ensemble bien plus joli à lire. Nous glisser des mots dont on ignore l’existence et c’est là la richesse d’un auteur selon moi. Delphine de Vigan, j’approuve et je signe. En avant vers d’autres livres!

IMG_2090
Un peu souffert la bête, merci la pluie!

« Pétronille » d’Amélie Nothomb. // Le genre de livre que j’achète au détour des librairies sans trop savoir à quoi m’attendre. Amélie Nothomb, j’en avais entendu parlé, je n’avais jamais franchi le cap. Pétronille c’est l’histoire d’Amélie qui en tant que grande adepte du champagne, se cherche une compagne de beuverie, qu’elle trouvera parmi ses lectrices. Nous voilà alors plongés dans la relation Pétronille Fanto vs Amélie Nothomb. S’en suivent alors leurs petites histoires invraisemblables ponctuées des phrases hilarantes de Nothomb. Ses phrases qu’elle seule sait nous sortir au détour de ses livres. Je reste néanmons sceptique sur la fin de celui-ci, bien trop abrupte selon moi. Je ne m’attendais vraiment pas à ça et on peut dire que cette chute m’aura foutu un coup ce soir là. Résultat, je suis tombé sous le charme de la plume Nothomb et j’ai continué mon exploration.

IMG_2091

« Antéchrista » d’Amélie Nothomb. // La lecture de ce livre m’a mise mal à l’aise dans sa première partie. L’histoire d’une amitié qui n’en est pas vraiment une, malsaine au possible où la question du dominant/dominé est incontestable. Comme a son habitue Nothomb retourne complétement le récit à la fin. Je crois que je commence à m’y habituer mais cette coupure abrupte me laisse toujours perplexe. Exploration à poursuivre vers un troisième livre qui attend déjà bien patiemment, je vous en parlerai prochainement!

Bon dimanche à ceux qui passerons par ici.

 

 

 

2 thoughts on “Des livres et encore des livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *